Poème 'Hivernale pourriture' de PhulanKile

Hivernale pourriture

PhulanKile

Je n’ai jamais vu la réalité
je n’ai connu dans la rue que des foncedés
Pas vu la richesse des cités
pas vu la bastos qui a tuée.
Tout avait été dis
tous en avait rit
mais nul n’avait vu son propre ennui.
De la réalité tout le monde a fui.
Ni à vélo, ni en métro, mais en voiture
celle qui s’est niquée a toute allure
dans le tournant de l’hivernale pourriture

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS