Poème 'Le Coq et la Perle' de Jean de LA FONTAINE dans 'Les Fables'

Le Coq et la Perle

Jean de LA FONTAINE
Recueil : "Les Fables"

Un jour un Coq détourna
Une Perle, qu’il donna
Au beau premier Lapidaire.
« Je la crois fine, dit-il ;
Mais le moindre grain de mil
Serait bien mieux mon affaire. »
Un ignorant hérita
D’un manuscrit, qu’il porta
Chez son voisin le Libraire.
« Je crois, dit-il, qu’il est bon ;
Mais le moindre ducaton
Serait bien mieux mon affaire. »

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Le cochon et le dictionnaire
    ---------------------------------

    Un cochon, par hasard, trouvant un dictionnaire,
    Lut, pour se divertir, le sens de chaque mot.
    Ce n'était point, dit-il, au pouvoir d'un chameau!
    Mon potentiel, vraiment, est révolutionnaire.

    Si je passe un concours, je serai fonctionnaire,
    Pas question que l'on morde à mes deux jambonneaux,
    Ainsi que fut Gollum au Seigneur des anneaux,
    De bestiau je deviens un humain débonnaire.

    Le paysan survient, et son couteau pointu,
    Et dit à son cochon : il est temps, le sais-tu,
    Que ta chair soit pour nous de bonne nourriture.

    Le cochon lui répond, d'un ton plein de douceur,
    Qu'il est fier de nourrir ses frères et ses soeurs,
    Partageant avec eux sa si vaste culture.

  2. Cool mais dur a comprendre

Trackbacks
  1. Sagesse du cochon | Pays de poésie

Rédiger un commentaire

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto