Poème 'Naufrage' de Vilega

Naufrage

Vilega

Elle est belle ! — elle est belle et se prénomme Anna !
Son corps de jeune fille a bientôt dix-huit ans,
Moi, — moi, — je voudrais tant, je voudrais seulement
Vivre toute une vie, et mourir dans ses bras.

Petite-fille du Soleil ! d’où viens-tu, belle enfant ?
Tu me fais tant penser à la fière Athéna,
— Elle, qui ne prend que les vainqueurs sous son toit
Et dont seule Victoire se vante d’être amant.

Ay ! voici la tempête dans mon cœur malmené ;
Je n’ai qu’une chose en tête — Lui offrir un baiser !

— Mais je trouve un rivage, et, seul et épuisé,
En m’agrippant au large, je crie : « À l’aide ! à moi ! »
Alors Sa voix me lance : « Non ! non ! je ne veux pas ! »…
— Opposition cruelle ! Tu veux donc me tuer ?


Mercredi 12 février 2020

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Vilega

Image de Vilega

Nom : Pâquet

Prénom : Dorian

Naissance : 04/11/2003

Présentation : Étudiant en lettres héraultais. En 2019, j'ai obtenu le troisième prix du concours de poésie de mon lycée sur le thème "N'y a-t-il pas d'amour heureux ?", pour mon poème "Ceci...

Accéder à sa page de poésie

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS