Poème 'Pradon et Bonnecorse' de Nicolas BOILEAU dans 'Épigrammes'

Pradon et Bonnecorse

Nicolas BOILEAU
Recueil : "Épigrammes"

Qui firent en même temps paraître contre moi chacun un volume d’injures.

Venez, Pradon et Bonnecorse,
Grands écrivains de même force,
De vos vers recevoir le prix ;
Venez prendre dans mes écrits
La place que vos noms demandent.
Linière et Perrin vous attendent.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS