Poème 'Preux Chevaliers en détresse' de EvilFranck

Accueil > Les membres > Page de poésie de EvilFranck > Preux Chevaliers en détresse

Preux Chevaliers en détresse

EvilFranck

C’est terminé,
aujourd’hui, j’ai réalisé.
Qu’il n’y a plus de princesses,
pas plus de damoiselles en détresses.

Sûrement la faute à la crise,
« sur le preux chevalier, une remise.
Pour un chevalier acheter,
deux boîtes d’antirouille pour l’armure, vous sont données « .

Plus personne ne veut être sauver,
sauf les preux chevaliers.
Plus de dragons,
plus de donjons.

Fini les sorcières,
aux oubliettes ces dernières.
Oui, c’est terminé,
oublier les contes de fées.

Les princesses et demoiselles en détresse,
de nos jours, elles préfèrent être des Nabila aux grosses fesses.
Qu’est devenue la sagesse?
et la tendresse?

Sacrifiée,
Par la téléréalité.
Qu’a-t-on fait des chevaliers servants ?
Ils ont été dispersé aux quatre vents.

Il ne reste aucune belle,
plus que des bêtes.
Oublier les demoiselles,
place aux succubes avides d’orgies et de fêtes.

Alors, pour un preux chevalier en détresse,
s’il vous plaît, un peu de tendresse.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS