Poème 'Rêves et désirs' de EvilFranck

Rêves et désirs

EvilFranck

Je ne veux plus avoir à souffrir,
gente damoiselle donner moi votre main, que j’y dépose mon cœur.
Le sentez-vous battre à cent à l’heure ?
De mes peurs, je ne veux plus être le martyr.
Prisonnier de ma timidité,
je vous prie de m’en délivrer.

A tes côtés, j’aimerais que l’envol des secondes se mette en suspend,
nos au revoir sont pour moi de profonds déchirements.
Je voudrais pouvoir arrêter le temps,
pour faire en sorte que jamais ne finisse cet instant.

J’aimerais couvrir ton corps de la caresse de centaines de baisers,
telle celle de milliers de pétale de Jasmin.
Dans mes bras tendrement t’enlacer,
en priant que jamais n’arrive le lendemain.

Mais tu n’es pas là,
je ne peux pas te prendre dans mes bras.
Je te dédie ces quelques lignes, à toi qui es si loin de moi
ou qui peut-être n’existe pas.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS