Antoinette DESHOULIÈRES : poèmes, oeuvres et biographie

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Antoinette DESHOULIÈRES

Antoinette DESHOULIÈRES (1638-1694)

Sa biographie

Portrait de Antoinette DESHOULIÈRES

Antoinette Des Houlières, née Du Ligier de la Garde le 1er janvier 1638 à Paris et décédée le 17 février 1694, est une femme de lettres française.

Belle et instruite, Antoinette Des Houlières sait le latin, l’espagnol et l’italien quand elle épouse en 1651 Guillaume de Lafon de Boisguérin, seigneur Des Houlières, officier distingué, qui avait suivi la fortune du Grand Condé et qui mourut en 1693, la laissant sans fortune.

À partir de 1657 elle fréquente les salons littéraires du Marais et vit une vie de femme libre. Elle rencontre Madeleine de Scudéry et Madame de Sévigné. Ses premiers poèmes datent de 1672.

Elle était liée avec Pierre et Thomas Corneille, avec Esprit Fléchier, Jules Mascaron, Paul Pellisson, etc. Ses contemporains la surnommèrent la « Dixième Muse », la Calliope française. Antoinette Deshoulières s’essaya dans presque tous les genres, depuis la chanson jusqu’à la tragédie; mais elle ne réussit que dans l’idylle et l’églogue.

Élue à l’Académie des Ricovrati en 1684 et à l’Académie d’Arles en 1689, elle est la première femme académicienne en France.

Elle meurt d’un cancer en 1694.

On a surtout admiré son « Idylle des Moutons », touchante allégorie où elle déplore en beaux vers le sort de ses enfants qui avaient perdu leur père.


Source : Wikipédia
Ce contenu est soumis à la licence CC-BY-SA.

Ses oeuvres

Recueil : 'Idylles'
Hors recueil (ou recueil à définir)
© 2014 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto