Poème 'Admira et Bosko' de Fano

Admira et Bosko

Fano

Tant de larmes subies
Pour tant d’armes brandies
Tant de souffrance à vie
Et d’avenirs détruits

Mais deux enfants s’enlacent
L’amour porte leurs noms
Chacun venant d’en face
Qu’importe le canon

Ils s’aimaient bien avant
Que leurs pères ne s’étripent
Emportant par le sang
Leurs valeurs et principes

Alors les deux amants
Sur le pont des martyres
Observés des deux camps
Ne veulent pas mourir

Mais encore s’aimer
Bosko et Admira
Qu’un tireur embusqué
De sa folie tuera

Mais deux enfants s’enlacent
L’amour porte leurs noms
Chacun venant d’en face
Qu’importe le canon

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS