Poème 'Toi que je n’attends plus' de Fano

Accueil > Les membres > Page de poésie de Fano > Toi que je n’attends plus

Toi que je n’attends plus

Fano

Toi que je n’attends plus à quoi bon te chanter
Vers quoi nous aurions pu tous deux nous élever.
Le papillon s’envole, la mante religieuse
Mange les amours fols et la mouette rieuse.

Vol un temps suspendu se termine en piqué.
La plage a disparu où la vague est passée.

Adieu tendre éphémère ! Adieu mes illusions !
Je retourne en prières pour chasser la passion
Qui enflamme les jours pour les changer en nuits,
Une fois que l’amour s’est éclipsé sans bruit.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Fano

Image de Fano

Nom : Favreau

Prénom : Stéphane

Naissance : non renseigné

Présentation : non renseigné

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS