Poème 'Amour foudroyé' de EricVOLAT

Amour foudroyé

EricVOLAT

Mourir ou vivre quelle importance, je crève
Allongé là, sans la force de ton Amour
Rien ne m’atteint plus et je reste sur la grève
Insensible au gèle qui cisèle mon cœur
Et puis le temps démarie l’or de notre amour

La vie avancera, j’en resterai lecteur
An après an je laisserai mon espérance
Usé, perdu, je n’ai pas su tenir ma chance
Refusant de saisir qu’aimer c’est accepter
Et moi je pleure mon bel Amour foudroyé

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS