Poème 'Au goût des mots en étagère – A Guillaume Apollinaire' de JacquesAADLOV-DEVERS

Accueil > Les membres > Page de poésie de JacquesAADLOV-DEVERS > Au goût des mots en étagère – A Guillaume Apollinaire

Au goût des mots en étagère – A Guillaume Apollinaire

JacquesAADLOV-DEVERS

O , O
Cher ! Cher
Guillaume
Tu as la phrase
Un peu… prose et cassée
D’une
Belle
Emphase
(Métamorphose)
Non
Aurais –tu
Ainsi
Dessinée
Le cou
D’une girafe
Dans la savane
Qui de ses yeux
Exclamatoires
Nous regarde étonnée ?
Lorsqu’elle s’allonge sortie d’un arbre
Paraissant soudain en marche
Car vu de loin, l’arbre a trois pieds !
A moins qu’il soit … un lampadaire ?
Un vieux dragon d’une autre ère?
_________________________________________________________
/ / /
Du haut du pont de Mirabeau laissé ici pour nous rappeler
Les calligrammes d’Apolinaire
Qu’il faisait bien sur pour plaire
A tous ceux qui aimaient sur terre
Comme des girafes éphémères la tête trop haut dans l’atmosphère
(O,O)
Et dont le nez… !, …ils le cherchèrent
(Et sans jamais le retrouver)
Où poussent les feuilles vertes, légères
Au goût des « mots en étagère » :)
Subtilement
S
U
P
E
R
Posés
!

P.S. Bien sur, ici, en bas demeure
La queue (de la girafe) la nuit
Quand à Paris, minuit sonne l’heure
L’amour s’en va seul, en vadrouille
Sous le ponts vides de lampadaires,
Pour voir la Seine, à Paris…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS