Poème 'Confrontations' de Victor HUGO dans 'Les Châtiments'

Confrontations

Victor HUGO
Recueil : "Les Châtiments"

Ô cadavres, parlez ! quels sont vos assassins
Quelles mains ont plongé ces stylets dans vos seins ?
Toi d’abord, que je vois dans cette ombre apparaître,
Ton nom? – Religion. – Ton meurtrier? – Le prêtre.
- Vous, vos noms ? – Probité, pudeur, raison, vertu.
- Et qui vous égorgea ? – L’église. – Toi, qu’es-tu ?
- Je suis la foi publique. – Et qui t’a poignardée ?
- Le serment. – Toi, qui dors de ton sang inondée ?
- Mon nom était justice. – Et quel est ton bourreau ?
- Le juge. – Et toi, géant, sans glaive en ton fourreau ?
Et dont la boue éteint l’auréole enflammée ?
- Je m’appelle Austerlitz. – Qui t’a tué ? – L’armée.

30 janvier

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Victor HUGO

Portait de Victor HUGO

Victor-Marie Hugo, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris, est un écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel engagé français, considéré comme l’un des plus importants écrivains romantiques de langue française. Fils d’un général d’Empire souvent... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto