Poème 'Élégie quatrième' de Jean de LA FONTAINE dans 'Les Élégies'

Élégie quatrième

Jean de LA FONTAINE
Recueil : "Les Élégies"

Ah ! Clymène, j’ai cru vos yeux trop de légers ;
Un seul mot les a fait de langage changer.
Mon amour vous déplaît ; je vous nuis, je vous gêne :
Que ne me laissiez-vous dissimuler ma peine ?
Ne pouvais-je mourir sans que l’on sût pourquoi ?
Vouliez-vo