Poème 'Frémissements' de MokhtarElAmraoui

Frémissements

MokhtarElAmraoui

J’ai frémi aux premiers vents d’automne.
La lourde rumeur tonne,
Sous le poids crépitant des grands bûchers.
Tes longs cils de rebelle
Eventent mon regard aphone.
Les amphores des vieilles sorcières
Jonchent les rivières
Sur lesquelles a miroité ta peau nubile.
Quel philtre devrais-je boire,
Pour étancher ta terrible soif, ce soir
Et bannir mon exil ?

© Mokhtar El Amraoui in  » Arpèges sur les ailes de mes ans »

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

MokhtarElAmraoui

Image de MokhtarElAmraoui

Nom : El Amraoui

Prénom : Mokhtar

Naissance : 19/05/1955

Présentation : Je suis poète d’expression française né à Mateur, en Tunisie. J’ai enseigné la littérature et la civilisation françaises pendant plus de trois décennies, dans diverses villes de la...

Accéder à sa page de poésie

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS