Poème 'Oriflammes' de MokhtarElAmraoui

Oriflammes

MokhtarElAmraoui

Comme des feuillets d’almanach,
Tes sourires vacillent dans le vent d’automne.
Glorieux, le train meuglant
Décapite la marguerite.
Je ne peux, de mes plaintes,
Déposer sur ton autel
Les ouragans des grands naufrages.
Cette olive diamant
Ton essence, ta flamme, ton âme,
Bruit en adieux pressés
Sous le soleil mégot de crépuscule.
Les mouchoirs des mères,
Au verdict des sirènes,
Deviennent oriflammes
Et les guêtres dures rapetissent, se ramollissant
Pour s’en aller crever en moues gamines,
Dans les boues chaudes des derniers cris,
Dans le duvet rapace de l’oubli.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Bienvenue Mokhtar !
    Le Partir est un retour de mémoire. C'est un thème très puissant. Bravo pour ces images.

  2. @ATOS
    Merci pour la chaleur de ton accueil et de ton appréciation de mon poème, très chère poétesse.

Rédiger un commentaire

MokhtarElAmraoui

Image de MokhtarElAmraoui

Nom : El Amraoui

Prénom : Mokhtar

Naissance : 19/05/1955

Présentation : Je suis né à Mateur, en Tunisie. J'enseigne le français depuis déjà 31 années. Je suis passionné de poésie. En 2010, j'ai publié un recueil intitulé "Arpèges sur les ailes de mes...

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS