Arthur RIMBAUD : poèmes, oeuvres et biographie

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Arthur RIMBAUD

Arthur RIMBAUD (1854-1891)

Sa biographie

Portrait de Arthur RIMBAUD

Arthur Rimbaud (Jean Nicolas Arthur Rimbaud) est un po√®te fran√ßais, n√© le 20 octobre 1854 √† Charleville, dans les Ardennes, et mort le 10 novembre 1891 √† l’h√īpital de la Conception √† Marseille.

Lyc√©en brillant et po√®te pr√©coce, Arthur Rimbaud excelle dans les compositions latines, parmi lesquelles on trouve ses plus anciennes productions en vers connues. Sous l’influence des romantiques et des parnassiens, ses premiers vers fran√ßais connus datent de la fin de l’ann√©e 1869 (Les Etrennes des orphelins et Invocation √† V√©nus, plagiat d’une traduction de Lucr√®ce par Sully Prudhomme). Bient√īt soutenu par son nouveau professeur Georges Izambard en classe de rh√©torique, il √©crit √† quinze ans et demi ses premiers po√®mes importants qu’il envoie √† Th√©odore de Banville afin d’√™tre publi√© dans le second Parnasse contemporain, mais sans succ√®s. Le 29 ao√Ľt 1870, en pleine guerre, Arthur fugue en direction de Paris. Reconduit dans sa famille apr√®s quelques jours de prison, il fugue une seconde fois et se retrouve en Belgique cherchant √† devenir journaliste. Il √©crit des po√®mes inspir√©s par le contexte de la guerre franco-prussienne et par son passage dans la ville ouvri√®re de Charleroi (Au cabaret-vert, cinq heures du soir ‚Äď Le Dormeur du val). Il fugue une troisi√®me fois √† Paris en f√©vrier – mars 1871 et les t√©moignages de Verlaine, Delahaye et Forain laissent entendre qu’il est venu √† Paris entre le 15 mai 1871 et la semaine sanglante, ce que les biographes peinent √† √©tablir. Il revient finalement √† Paris √† l’invitation de Verlaine en septembre 1871 : commence alors une vie d’errance et une liaison homosexuelle tumultueuse qui s’ach√®vera en juillet 1873 par les coups de revolver tir√©s par Verlaine sur Rimbaud. Verlaine est condamn√© √† la prison tandis que Rimbaud retourne dans sa famille √† Roche. Il fait alors imprimer une plaquette qui, non pay√©e, ne sera pas diffus√©e: Une saison en enfer. Sa sŇďur Isabelle pr√©tend que Rimbaud a √©crit Une saison en enfer apr√®s le 10 juillet pour renier ses erreurs, mais ce t√©moignage est tendancieux et contredit par l’existence de brouillons qui furent conserv√©s par Verlaine. Les autres po√®mes √† la forme lib√©r√©e √©crits √† cette √©poque seront regroup√©s dans les Illuminations, recueil publi√© √† l’initiative de Verlaine en 1886. Les uns sont des po√®mes en vers peu acad√©miques connus aujourd’hui sous le titre apocryphe de Derniers vers, les autres forment un ensemble de po√®mes en prose qui a seul conserv√© le titre Illuminations

Arthur Rimbaud cesse d’√©crire √† 20 ans et poursuit √† partir de 1875 une vie aventureuse : il s’engage dans les troupes coloniales des Indes n√©erlandaises (Indon√©sie actuelle), d√©serte et rentre en Europe. Embauch√© comme agent commercial, il arrive en d√©cembre 1880 √† Harar en Abyssinie et devient g√©rant d’un comptoir o√Ļ s’√©changent or, ivoire, armes, soie et bimbeloterie. En 1891, une tumeur au genou droit le conduit √† se faire rapatrier : amput√© √† Marseille, il revient quelques semaines √† Roche pr√®s de sa m√®re et de sa sŇďur Isabelle. R√™vant de repartir en Afrique, il retourne √† Marseille o√Ļ son √©tat s’aggrave : il y meurt le 10 novembre 1891, √† l’√Ęge de 37 ans et sera enterr√© √† Charleville.

Le destin du cr√©ateur qui cesse d’√©crire √† 20 ans et sa vie anti-bourgeoise ont fait d’Arthur Rimbaud une des figures du g√©nie flamboyant et libertaire pour qui le po√®te devait √™tre ¬ę voyant ¬Ľ et qui proclamait qu’il fallait ¬ę √™tre absolument moderne ¬Ľ.


Source : Wikipédia
Ce contenu est soumis à la licence CC-BY-SA.

Ses oeuvres

Recueil : 'Derniers vers'
Recueil : 'Illuminations'
Recueil : 'Les Stupra'
Recueil : 'Poésies'
Recueil : 'Une saison en enfer'
Hors recueil (ou recueil à définir)
© 2014 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto