Poème 'Je t’ai écrit au clair de lune …' de Cécile SAUVAGE dans 'Primevère'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Cécile SAUVAGE > Je t’ai écrit au clair de lune …

Je t’ai écrit au clair de lune …

Cécile SAUVAGE
Recueil : "Primevère"

Je t’ai écrit au clair de lune
Sur la petite table ovale,
D’une écriture toute pâle,
Mots tremblés, à peine irisés
Et qui dessinent des baisers.
Car je veux pour toi des baisers
Muets comme l’ombre et légers
Et qu’il y ait le clair de lune
Et le bruit des branches penchées
Sur cette page détachée.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Sagesse hiéroglyphique
    --------

    À ce scribe du Roi chaque lettre est connue,
    Leur sens est dans sa plume et point ne s’est enfui ;
    Il en trace le jour dont il rêve la nuit,
    Les mots qu"on n’écrit pas ne sont que des formes nues.

    Les fables de jadis, il les a retenues,
    Lui qui facilement les récite aujourd’hui ;
    Il nous régale aussi de vers qu’il a traduits
    Et de mille rumeurs qui lui sont parvenues.

    S’il parle de sa vie, jamais il ne se vante,
    Et jamais il n’emploie de formules savantes,
    D’archaïsmes non plus, ni de mots inventés.

    Quand il reçut du Roi sa noble investiture,
    Il traça son serment, de sa fine écriture,
    Puis il trouva, pour boire, un lieu peu fréquenté.

  2. Sagesse hiéroglyphique ..... (retouche)
    --------

    À ce scribe du Roi chaque lettre est connue,
    Leur sens est dans sa plume et point ne s’est enfui ;
    Il en trace le jour dont il rêve la nuit,
    Les mots qu"on n’écrit pas ne sont que formes nues.

    Les fables de jadis, il les a retenues,
    Lui qui facilement les récite aujourd’hui ;
    Il nous régale aussi de vers qu’il a traduits
    Et de mille rumeurs qui lui sont parvenues.

    S’il parle de sa vie, jamais il ne se vante,
    Et jamais il n’emploie de formules savantes,
    D’archaïsmes non plus, ni de mots inventés.

    Quand il reçut du Roi sa noble investiture,
    Il traça son serment, de sa fine écriture,
    Puis il trouva, pour boire, un lieu peu fréquenté.

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS