Poème 'Ma tête, penche-toi sur l’eau blanche et dénoue…' de Cécile SAUVAGE dans 'Le vallon'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Cécile SAUVAGE > Ma tête, penche-toi sur l’eau blanche et dénoue…

Ma tête, penche-toi sur l’eau blanche et dénoue…

Cécile SAUVAGE
Recueil : "Le vallon"

Ma tête, penche-toi sur l’eau blanche et dénoue
Dedans tes longs cheveux et que l’eau passe et joue
Au travers, les emporte au mouvement des vagues
Dans le sommeil flottant et végétal de l’algue.
Que le glissement calme et murmurant de l’eau
Entraîne hors de ton front cet impalpable flot
De pensée et de rêve avec tes longues tresses
Qui mêlent au courant leur fuyante souplesse.

Poème préféré des membres

ATOS a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Cécile SAUVAGE

Portait de Cécile SAUVAGE

Cécile Sauvage, « poétesse de la maternité » née à La Roche-sur-Yon (1883-1927), est un écrivain français, épouse de Pierre Messiaen et mère d’Alain et d’Olivier Messiaen qu’elle éleva, selon ce dernier, dans un « univers féerique ». Elle vécut la majeure partie de sa vie à Saint-Étienne. De 1888 à 1907,... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS