Poème 'La lune pâle, rêveuse…' de Cécile SAUVAGE dans 'Fumées'

La lune pâle, rêveuse…

Cécile SAUVAGE
Recueil : "Fumées"

La lune pâle, rêveuse
Et transparente à demi,
Glisse sur la vaporeuse
Douceur d’un ciel endormi.
Dans les branches dénudées
Et si grêles d’un bouleau
Une lueur irisée
Incline ses calmes eaux.
C’est l’hiver et sa tristesse
Avec de muets oiseaux
Se berçant à la sveltesse
Sans feuillage des rameaux.

1910

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Sursaute, étoile rêveuse,
    L'aube surgit à demi ;
    Ta conscience vaporeuse
    Poursuit son chemin parmi
    La lumière dénudée
    Du matin. Sur les bouleaux
    Se dépose la rosée
    Provenant des calmes eaux.
    Même en leurs jours de tristesse
    Chantent gaîment les oiseaux,
    Et de leur chant, l'allégresse
    Fait fleurir mille rameaux.

  2. Mange-lune
    --------------

    Dans une humeur dévoreuse,
    Le noir dragon de la nuit
    Aux mâchoires vaporeuses
    Mord cette lune qui luit ;

    Or, la lune dévorée
    Nous apparaît de nouveau ;
    Sur sa planète ignorée,
    Le dragon rentre au caveau.

    Nul des deux n'a de tristesse,
    Nous révèlent les oiseaux ;
    Baiser rare est allégresse,
    De la naissance au tombeau.

Rédiger un commentaire

Cécile SAUVAGE

Portait de Cécile SAUVAGE

Cécile Sauvage, « poétesse de la maternité » née à La Roche-sur-Yon (1883-1927), est un écrivain français, épouse de Pierre Messiaen et mère d’Alain et d’Olivier Messiaen qu’elle éleva, selon ce dernier, dans un « univers féerique ». Elle vécut la majeure partie de sa vie à Saint-Étienne. De 1888 à 1907,... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS