Poème 'Les prénoms s’amusent !' de DUTAILLY

Accueil > Les membres > Page de poésie de DUTAILLY > Les prénoms s’amusent !

Les prénoms s’amusent !

DUTAILLY

Laurel n’est pas hardi,
Anémone flétrit,
Clémentine croque un fruit,
Laurence fuit l’Arabie,
Loup est bien trop gentil,
Florence hait l’Italie !

Ange est un vrai démon,
Blandine adore les lions,
Nazaire ne fait pas l’pont,
Rémi baisse le son !

Alexandre n’est pas grand,
Flore n’est pas aux champs,
Espérance perd son temps,
Fidèle est inconstant,
Robert est très savant,
Mégane n’a pas d’ volant,

Acanthe n’est pas vivace,
Lorraine va en Alsace,
Narcisse déteste les glaces,
Arthémis la chasse !

Honoré est délaissé,
Olivier déraciné
et Prosper fauché,
Berthe a de petits pieds,
Claire est compliquée,
César hait les lauriers !

Fiacre adore le vélo,
Chance n’a pas de pot,
Colombe roucoule trop,
Parfait a mille défauts !

Germain est sans cousin,
Hilaire n’est pas un saint,
Lison hait les bouquins,
Romain n’est pas latin,
Sylvestre déteste les pins,
et Violette le parfum !

Valentin est sans cœur
et Roland, lui, a peur,
Avril a ses chaleurs,
Louis n’a aucune valeur !

Lazare déteste les gares,
Anne a la peau bizarre,
Aurore se lève tard,
Sixte craint les écarts,
Mozart joue d’ la cithare,
Wayne n’aime pas les pétards !

Olive n’est pas mûre,
Angélique est impure,
Renaud est sans voiture,
Agathe n’est pas dure !

Océane fuit la mer,
Martial les militaires,
Prudence est téméraire,
Barbe a toujours à faire,
Céleste est terre à terre,
Apollinaire chasse les vers !

Fleur n’est pas sauvage,
Zéphirin pas volage,
Ulysse hait les voyages
et Cyrus les nuages !

Irma est très méchante,
Clémence intransigeante,
Rose n’est guère piquante,
Constant d’ humeur changeante,
Améthyste peu brillante,
et Douce très violente !

Azalée n’est pas vache
Arielle, elle, fait tache,
Clément toujours se fâche,
Aymée n’a pas d’attaches !

Antoinette a toute sa tête,
Juste est très malhonnête,
Bénigne est trop douillette,
Cosette est très coquette,
Victoire craint la défaite
Jazz n’aime pas la trompette !

Hugo déteste Victor,
Reine cache ses trésors,
Défunt, lui, n’est pas mort,
Esprit prend soin d’ son corps !

Quant à moi, Catherine,
ni russe, ni Tzarine,
ni sainte, ni gourgandine,
je suis née à Paris,
c’est en France que je vis,
je l’aime et je j’écris !

COPYRIGHTDEPOT.COM 00044167

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS