Poème 'L’hiver…' de lecathare

L’hiver…

lecathare

L’hiver,
Temps du sommeil,
Saison de la mort,
Miellure de l’âme
Qui répond à l’écho
De la torpeur de la nature,
Obséquiosité des heures,
Rutilantes et poisseuses,
Qui baladent le temps,
Dans l’indifférence,
L’indolence,
Jusqu’à l’ennui.
Qui ne parviennent même pas à dissiper
L’inexprimable lassitude de l’esprit.

Et le froid,
Si long,
Si rigoureux,
Âpre,
Mordant,
Dominateur,
Après que l’automne eût cédé,
Cependant que se ferment
Au rythme d’une musicale poésie
Les fleurs,
Ses compagnes de la nuit.

Les arbres,
De dix ans vieillis d’un coup,
Comme nus,
Étrangers,
Livrent un paysage sévère,
Meurtri par les pluies,
Battu par la grêle et les vents.
Tout paraît détruit
Sur cette terre sans abri.

La pluie,
Agile,
S’insinue,
Déploie son ombre dorée,
File jusqu’au bout de l’âme,
La pénètre du soleil de février.
L’H2O.
Frissons humides et froids.

Caché par un chapeau,
Serré dans un manteau,
Personne ne se voit.
Les gens ne courent pas,
Ils glissent le long des rues.

Le vent du soir m’enveloppe,
Me fait craindre le pire.
Je tends les bras
Comme pour me retenir de tomber.
Je cherche à tâtons l’issue de secours.

Poème préféré des membres

Nanouchkafab44 a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS