Poème 'L’homme aux semelles de vent' de Eric25

Accueil > Les membres > Page de poésie de Eric25 > L’homme aux semelles de vent

L’homme aux semelles de vent

Eric25

J’ai souvent rêvé de l’homme aux semelles de vent
Celui qui quittait tout à seize ans pour monter à Paris
Ce jeune homme avec pour tout bagage un « Bateau Ivre »
Ce jeune poète de Charleville parti rejoindre son modèle de poésie.

Arthur, tu flamboyais de poèmes de révolte
Poésie nouvelle, en avant, et croulait ce vieux monde
Où tout était poussière, Racine ou Corneille,
Il n’y avait Grâce à tes yeux rêveurs que le Parnasse.

Est-il sérieux, l’homme de dix-sept ans ?
Le soleil rimbaldien des océans amers
Brûle le regard bleu du poète en son désert
Départ pour l’ailleurs, mais toujours près de la mer.

Une saison en Enfer, mais sans bock ni limonade
Sans ville ou village, peinture naïve, juste du sable
Et du vent… A peine un chant une musique lointaine
Et sauvage qui inventait pour toi des Illuminations.

Alors, poète d’Ophélie et du Dormeur du Val
Que fais tu maintenant au Harar en marchand d’armes ?
Une jambe gangrenée, une femme noire avec toi…
Rentre, non pour la « mother » mais pour ta soeur Isabelle.

Et le monde de France attend toujours l’enfant-poète des révolutions…

Mai 2018.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS