Poème 'Le Cinéma du Passé' de Eric25

Accueil > Les membres > Page de poésie de Eric25 > Le Cinéma du Passé

Le Cinéma du Passé

Eric25

Enfant je découvre le cinéma avec Maman
Nous voyons « Les Misérables », Bourvil et Gabin
Puis « La Bataille de San Sebastian » avec Anthony Quinn
Films hauts en couleurs, envoutant de légendes.

Adolescent je connais « Les Soeurs Brontë »,
Isabelle Adjani, Isabelle Huppert ; je suis devant l’écran
Du rêve et de la beauté.
La télévision en nos maisons ne possède qu’une chaîne
Noire et blanche, elle n’est qu’un grand meuble trônant
Au salon. L’entrée dans un cinéma est alors une aventure,
Nous y allons en après midi ou à la tombée du soir.

Puis vient le temps des vidéo-cassettes : le cinéma à
la maison, choisi, prêté. C’est l’accès aux films italiens,
américains et russes : des acteurs et actrices du monde
entier entrent dans nos vies.

Je sais aujourd’hui le mystère des salles obscures au
public heureux. La vie sur l’écran irradie ma vie : acteurs
et actrices amies parlent à mon coeur.

Je riais du « cinéma de Papa » : Fernandel et Funès, Gabin
et Michèle Morgan, il existe maintenant « mon cinéma » :
Delon et Romy Schneider, Dépardieu et Fanny Ardant.
Les comédies et films de ce siècle semblent fades à mon
« Cinéma du Passé ».

(Poème sans versification ) Juillet 2019.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS