Poème 'Monochrome' de Silence

Monochrome

Silence

C’est l’écho de la nuit noire qui me parvient ;
Ces voix indistinctes qui montent de la rue
Confondent ton murmure et l’eau trouble du bain :
C’est la lumière jaune que ton corps nu
S’impose à mes yeux, où l’éclairage triste
Entremêle à tes courbes un reflet améthyste.

C’est l’écho de la nuit noire qui me parvient
Un chanteur nocturne siffle sous mes fenêtres
Une ode désuète sans couplets ni refrain :
La rumeur du train froisse les feuilles du hêtre
Et ton cri de plaisir dans mon ciel renversé
Fait fuir l’été, mon coeur, l’automne l’a chassé.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. très beau ce poème

  2. Vraiment très séduisante plume. Bravo.

  3. Merci Maninred!

Rédiger un commentaire

Silence

Image de Silence

Nom : non renseigné

Prénom : Marion

Naissance : 18/12/1996

Présentation : C'est le silence qui me guide, le silence qui m'emplit, le vide du ciel après la pluie, la fraîcheur d'une main sur mon dos, et enfin la senteur, le parfum de ta nuque, l'aube de ta chevelure,...

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS