Poème 'Paysage Trégorrois' de Anatole LE BRAZ dans 'Poèmes votifs'

Paysage Trégorrois

Anatole LE BRAZ
Recueil : "Poèmes votifs"

O grand pays religieux,
Pavé de pierres sépulcrales,
Un jour sombre te vient des cieux
Par des vitraux de cathédrales !

… Vous avez peut-être passé
Dans le sentier des primevères.
Sur l’horizon, plane, dressé,
Le groupe noir des « Cinq Calvaires « .

Ils sont là cinq Christs, tous pareils,
Aux faces mornes et ridées,
Que font grimacer les soleils,
Que font larmoyer les ondées.

A l’entour, des pins rabougris,
Tordus au vent des épouvantes,
Bercent l’immense horizon gris
A leurs frissons d’orgues vivantes.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Griffons des antipodes
    ---------------------------

    Jolis griffons sortant du pieu,
    Chantant d'une voix sépulcrale,
    Vous vous tenez droits sous les cieux
    Qui vous sont une cathédrale.

    Jadis, on vous voyait passer,
    Marchant parmi les primevères ;
    Votre corps était redressé
    Comme les statues des calvaires.

    Vous serez vieux et rabougris ;
    Mais n'en ayez nulle épouvante,
    On est bien, sous des cheveux gris,
    La bonne humeur reste vivante.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS