Poème 'Prends ma main, please' de IVA

Accueil > Les membres > Page de poésie de IVA > Prends ma main, please

Prends ma main, please

IVA

Les Marilyne se désespèrent
Plus personne ne leur prend la main.
Elles soupirent et toujours espèrent
Qu’hier revienn’ peut-être demain.

Lassitude de toujours, pas le temps
De chérir, maintenir l’étincelle.
Dans tous les pays, les continents
Trop vite la mariée n’est plus si belle.

Les winners-only s’offrent à tout prix.
Petits ou grands au rythme affolant
D’une course à corps et à cris
Portent au loin leur regard de sang.

Les Marilyne cherchent l’amour.
Leur sourire illumine doucement
Un monde devenu aveugle et sourd
Aux promesses de leurs rêves d’enfants.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Le drame de la femme et de sa solitude devant le monde masculin. Une sorte d'Emma Bovary qui se pique au bouquet de mariée, retrouvé un jour par hasard au fond d'un tiroir et découvre toute l'amertume de sa condition. L'utilisation du pluriel accroît le désespoir, en multipliant les voix des femmes violées, trahies et oubliées, devant la cécité et le silence coupable d'un monde qui ne veut pas écouter! Bravo Iva!

  2. Merci pour ce commentaire. Une pause pour cette fin d'année. Mille vers légers ou profonds pour la nouvelle année 2013.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS