Poème 'Abolition' de Monodji

Abolition

Monodji

Soldat qui tire
Retire ton fusil qui fait dire
Le condamné est exécuté.
Magistrat des tribunaux
Qu’il soit coupable de meurtres,
Qu’il soit coupable de crimes
Assassin ou tueur
Condamne-le à vie
Qu’il passe ses jours en prison
Puisqu’il tue sans raison.
Magistrat des tribunaux
La vie de l’homme est sacrée
La peine de mort est à rejeter
Puisqu’elle n’a pas d’effet dissuasif
Je souhaite que le meurtrier,
Termine sa vie en prison.
Je chante la vie humaine
Maître de la société humaine
Écoute ma voix pleine de larmes
Que ta sentence ne verse plus de larmes.
La peine de mort est à oublier
La justice est à rendre
À toi de m’écouter Maître.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Monodji

Image de Monodji

Nom : Mingar

Prénom : Monodji Fidel

Naissance : 22/02/1984

Présentation : Juriste publiciste et Défenseur des Droits de l'Homme (Tchad) ... "Je suis né, ma mère me dit-elle dans un champ - Je bâtis ma vie dans un camp - Je savais que la vie est un combat de...

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS