Poème 'Bout de chair' de julien06

Bout de chair

julien06

Je suis un bout de chair au milieu du néant
Visage d’opprobre aux mains de l’âpreté,
Parfois les sentiments ont comme un goût de sang
J’ai perdu la raison à trop vouloir t’aimer.

Visage d’opprobre aux mains de l’âpreté
Les jours de tristesse m’empêchent de mourir,
J’ai perdu la raison à trop vouloir t’aimer
Les légions de mon cœur n’ont pu se retenir.

Les jours de tristesse m’empêchent de mourir
Le temps s’est arrêté et l’espoir m’a trompé,
Les légions de mon cœur n’ont pu se retenir
Les lésions de l’âme n’ont pu se refermer.

Le temps s’est arrêté et l’espoir m’a trompé
Mon amour est partie tout est vide à présent,
Les lésions de l’âme n’ont pu se refermer
Je suis un bout de chair au milieu du néant.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Bonjour
    Dans un précédent message je vous ai demandé de supprimer mes poèmes , veuillez ne pas en tenir compte et les laisser.
    Merci.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS