Poème 'Ces couloirs babyloniens' de PhulanKile

Accueil > Les membres > Page de poésie de PhulanKile > Ces couloirs babyloniens

Ces couloirs babyloniens

PhulanKile

Ces couloirs babyloniens
charrient tant d’humains.
Ces longs vers pleins de dédains
vomissent à la pelle leurs chagrins

Toutes ces faces livides défilent
comme tenues par la ténuité d’un fil
que d’aucun n’ose plus se rappeler
qu’il est humain. Il s’en trouverait éloigné

Et pourtant de ces tristes corps
qui, pareil au mien, luisent encore,
de sueur indigne et nauséeuse,
sentent la peur dans leurs vies miséreuses.

S’accumule ici dans ces veines austères
toute l’humanité doit rester sous la terre.
ce que l’humanité peut compter de cris
n’en finissent plus de se sertir
des pierres précieuses de leurs propres incuries.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS