Poème 'Chèvre-Feuille' de Marie NOËL dans 'Chants et Psaumes d’automne'

Chèvre-Feuille

Marie NOËL
Recueil : "Chants et Psaumes d’automne"

La belle Chèvre-Feuille
Fleurit à la Saint-Jean,
Au temps où l’Amour cueille
Toutes les fleurs des champs.

Elle a bondi plus vive
Qu’un petit chevreau blanc :
« Qui me fera captive ?
Est-ce un de ces galants ? »

S’élance sur la haie,
Les cornes en avant ;
Du haut de l’épinaie
A nargué ses amants :

A monté sur la tête
Du houx le plus méchant ;
A grimpé jusqu’au faîte
Du chêne le plus grand.

Sur la plus haute branche
A rencontré le vent,
Et le ciel qui se penche,
Et le Bon Dieu dedans…

Voici passer octobre…
Que fait-elle à présent ?
« Dis-moi, dis, rouge-gorge,
L’as-tu vue en volant ?

As-tu de ses nouvelles
Que rapporte le vent ?…
- Chèvre-Feuille, la belle,
Est entrée au couvent.

Dans le buisson qui veille
Et voit l’hiver venant,
Elle est dans sa chapelle
D’épine et de tourment.

Sur son chapelet rouge
Aux grains couleur de sang,
Elle pri’ pour la route
Et pour tous les passants. »

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Ce jour-ci
    ----------

    Mes mots de feuille en feuille
    Vont fêter la Saint-jean ;
    Les forums les accueillent
    Et puis les blogs des gens.

    Ma plume a couru, vive,
    Sur le beau papier blanc ;
    Elle n'est point captive,
    Elle a des mots galants.

    Sans se prendre la tête,
    Sans un regard méchant,
    Elle a le coeur en fête
    Un peu par tous les temps.

    Et tout ce qui la branche,
    Elle le lance au vent ;
    Quand le lecteur s'y penche,
    il en sourit souvent.

    Le soir, au soleil rouge,
    On peut la voir dansant
    Avec tous ceux qui bougent,
    Avec tous les passants.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS