Poème 'Crépuscule' de archiluth44

Crépuscule

archiluth44

des mouettes glissent sur le ciel gris
le ressac de la mer
conjugue l’instant et les siècles

promeneur du soir quel fut ton rêve

de quelles images
nourris-tu fidèle compagne
cette solitude

des mouettes glissent sur le ciel gris
à l’horizon là-bas quelques minuscules lumières
sillages

la lune après tant d’années au service des poètes
se cache un peu

au bout de la digue on croirait entendre
comme à Ostende un limonaire
mais le silence est plus beau
la nuit plus nourricière
que le jour

écrin pour les rêves
pour les images
pour toi qui sais encore te souvenir

rêver encore

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS