Poème 'Fantaisie' de archiluth44

Fantaisie

archiluth44

la nuit venue dans les grands parcs le peuple des statues
échange des baisers

le gardien qui fait sa ronde
feint de ne pas les voir (pas de trouble à l’ordre public)

et n’avez-vous jamais rêvé
jolie Pénélope d’Aubervilliers
de succomber aux bras d’un Apollon de marbre ?

donne-m’en un de tes plus savoureux
donne-m’en un de tes plus amoureux
je t’en rendrai quatre plus chauds que braise

Alcmène ou Margot la Ventouse
les dieux zadorent les mortelles
les belles mortelles en dentelles en chinchilla ou en pilou

c’est avec elles
qu’ils rêvent de danser la nuit sur le gazon d’un jardin de poète

aimer à loisir
aimer et mourir
au jardin qui te ressemble

le gardien qui fait sa ronde
mariant Louise au Fou Chantant
Brassens à Baudelaire
chantonne

au clair de lune bien faux
mais sa lanterne est sourde

chantonne et ne remarque pas sur le banc noyé d’ombre
deux amoureux à perdre haleine
deux amoureux qui follement

s’embrassent

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS