Poème 'Marine' de archiluth44

Marine

archiluth44

déserte infiniment la plage
sur le sable durci les oiseaux de mer ont tracé
des hiéroglyphes
au bout de la jetée le phare
cligne de l’oeil ami fidèle
au large un paquebot illuminé comme un Noël d’enfance
tout près la mer qui te parle à l’oreille
sous les étoiles

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS