Poème 'Découverte de l’évidence' de Odilon-Jean PÉRIER dans 'Notre mère la ville'

Découverte de l’évidence

Odilon-Jean PÉRIER
Recueil : "Notre mère la ville"

La vie est simple. Je dis
Que nous ignorons sa grâce,
Masque transparent, visage
Ridicule, tu souris.

Toi, frère des champs, merci :
La vie est à ton image.
Parle donc, pour être un sage.
Soyons plus forts que l’ennui.

J’enferme les vieilles Muses,
Car ces filles ont des ruses
Terribles et sans beauté.

Vite en cage ! – Moi, j’existe
Et je vois avec fierté
Qu’on ne saurait être triste
Aux jardins que j’ai plantés.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. La vie est simple.

    C'est à nous de nous montrer simples, pour bien en profiter.

  2. Et tellement compliqué d'ingurgiter 1 leçon aussi simpliste_

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS