Poème 'Les fontaines ornées d’écume et d’armes blanches' de Odilon-Jean PÉRIER dans 'Le promeneur'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Odilon-Jean PÉRIER > Les fontaines ornées d’écume et d’armes blanches

Les fontaines ornées d’écume et d’armes blanches

Odilon-Jean PÉRIER
Recueil : "Le promeneur"

Les fontaines ornées d’écume et d’armes blanches
Les fontaines, ce soir, parlent à haute voix

La vitre des cafés
Murmure, où la buée, les baisers se mélangent
Le souffle de l’amour et les lèvres mouillées
Que je goûte sur toi.

Douces choses, ce soir, et qui fondent en larmes
Haleines et cheveux Promesses dénouées
De caresse en caresse Et d’année en année

Quand tous les amoureux parlent à haute voix.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS