Poème 'La fille en noir' de leutcha

La fille en noir

leutcha

J’ai des flûtes et des lèvres qui chantent
la vie sur des horreurs adossée
et le réveil des sanglantes aurores

Aiguillon jailli des entrailles du serpent ancien
debout derrière le seuil de l’univers
je suis la flamme des saisons en larmes
et je veux pour toujours
les faire bouillir dans l’éternité des douleurs

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS