Poème 'La lune' de Louise de VILMORIN dans 'Fiançailles pour rire'

La lune

Louise de VILMORIN
Recueil : "Fiançailles pour rire"

Prenant l’amour à son image,
La lune brise au fil de l’eau
Les amants pris au fil de l’âge
Et leur indique les roseaux.

Les roseaux hantés de suicide
Et le dessein de belle mort
Fixé aux profondeurs liquides
Où se perd le plongeur de sort.

1939

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Lune et soleil au firmament
    N'arrêtent point de se poursuivre ;
    Jamais ils ne seront amants,
    Ensemble ils ne pourront point vivre.

    De leur fatale condition,
    Ils n'ont qu'une vue innocente ;
    Ils n'en montrent nulle affliction,
    Aucun des deux ne s'impatiente.

Rédiger un commentaire

Louise de VILMORIN

Portait de Louise de VILMORIN

Louise Levêque de Vilmorin, dite Louise de Vilmorin, est une écrivaine française née le 4 avril 1902 à Verrières-le-Buisson (Essonne) où elle est morte le 26 décembre 1969. Née dans le château familial d’une célèbre famille de botanistes et grainetiers, elle se fiance en 1923 à Antoine de Saint-Exupéry mais épouse... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS