Poème 'Passionnément' de Louise de VILMORIN dans 'L'Alphabet des aveux'

Passionnément

Louise de VILMORIN
Recueil : "L'Alphabet des aveux"

Je l’aime un peu, beaucoup, passionnément,
Un peu c’est rare et beaucoup tout le temps.
Passionnément est dans tout mouvement :
Il est caché sous cet : un peu, bien sage
Et dans : beaucoup il bat sous mon corsage.
Passionnément ne dort pas davantage
Que mon amour aux pieds de mon amant
Et que ma lèvre en baisant son visage.

1954

Poème préféré des membres

nellia24, Anne, karo02 et Djonibigoude ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. Grande roue d'azur
    -----------------------

    Tournant d'un invisible et constant mouvement,
    La grande roue d'azur a traversé les âges ;
    Elle incarne le temps, ce grand dieu sans visage,
    Qui, sans être perçu, se hâte lentement.

    Grande roue, garde-toi d'effrayer les amants :
    Eux qui font, de leur temps, un excellent usage,
    Tu dois leur apporter les meilleurs des présages,
    Que leur temps soit celui des purs enchantements.

    La roue m'a répondu, d'un silence qui ment,
    Qui veut dire bonheur, ou, peut-être, tourment.

Rédiger un commentaire

Louise de VILMORIN

Portait de Louise de VILMORIN

Louise Levêque de Vilmorin, dite Louise de Vilmorin, est une écrivaine française née le 4 avril 1902 à Verrières-le-Buisson (Essonne) où elle est morte le 26 décembre 1969. Née dans le château familial d’une célèbre famille de botanistes et grainetiers, elle se fiance en 1923 à Antoine de Saint-Exupéry mais épouse... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS