Poème 'Le garçon de Liège' de Louise de VILMORIN dans 'Fiançailles pour rire'

Le garçon de Liège

Louise de VILMORIN
Recueil : "Fiançailles pour rire"

Un garçon de conte de fée
M’a fait un grand salut bourgeois
En plein vent, au bord d’une allée,
Debout sous l’arbre de la Loi.

Les oiseaux d’arrière-saison
Faisaient des leurs malgré la pluie
Et prise par ma déraison
J’osai lui crier : « Je m’ennuie. »

Sans dire un doux mot de menteur
Le soir dans ma chambre à tristesse
Il vint consoler ma pâleur.
Son ombre me fit des promesses.

Mais c’était un garçon de Liège,
Léger, léger comme le vent
Qui ne se prend à aucun piège
Et court les plaines de beau temps.

Et dans ma chemise de nuit,
Depuis lors quand je voudrais rire
Ah ! beau jeune homme je m’ennuie,
Ah ! dans ma chemise à mourir.

1939

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Enchanteur de sable
    -------

    Un moine de conte de fée
    Sermonne pauvres et bourgeois
    En Bavière, dans une allée ;
    Il dit la Lumière et la Loi.

    Il prêche en toutes les saisons,
    Sous le soleil et sous la pluie ;
    Ce qu'il dit n'est pas déraison,
    À l'écouter, nul ne s'ennuie.

    Or, c'est un enchanteur de sable,
    Et ses paroles sont du vent ;
    Son éloquence est périssable,
    Sa vérité ne vit qu'un temps.

    Ce n'est pas, non plus, un menteur ;
    Mais, enivré de vin de messe,
    Il parle comme l'inventeur
    D'un univers tout en promesses.

Trackbacks
  1. La femme de liège - Pas d'Quartier pour les Vils

Rédiger un commentaire

Louise de VILMORIN

Portait de Louise de VILMORIN

Louise Levêque de Vilmorin, dite Louise de Vilmorin, est une écrivaine française née le 4 avril 1902 à Verrières-le-Buisson (Essonne) où elle est morte le 26 décembre 1969. Née dans le château familial d’une célèbre famille de botanistes et grainetiers, elle se fiance en 1923 à Antoine de Saint-Exupéry mais épouse... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS