Poème 'Oiseaux' de Louise de VILMORIN dans 'Fiançailles pour rire'

Oiseaux

Louise de VILMORIN
Recueil : "Fiançailles pour rire"

Partout autour de moi des oiseaux de théâtre
Sifflent des valses lentes qui me font pleurer
Et lorsque leurs ombres contre le mur de plâtre
Traversent mon ombre, je leur crie : « Arrêtez
Assassins, c’est par l’ombre que je suis sensible,
Le reflet de ma vie met mes jours en danger,
Un cœur de rêve y bat mes rêves impossibles,
D’un coup d’aile en ce cœur on peut m’assassiner »

1939

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Les oiseaux du Maître
    ---------------------

    Ils savent imiter le cri du pélican
    Et du manoir ils sont les défenseurs farouches ;
    Ce sont de forts gaillards, et non des oiseaux-mouches,
    Sur le chemin de ronde on les voit claudicant.

    Je les crois passereaux d’une espèce ignorée ;
    Jaunes dans leurs débuts, comme sont les poussins,
    Mais, une fois grandis, fort larges du bassin,
    Ouvrant au grand soleil leurs pupilles dorées.

    Ils montrent au combat leur courage éclatant,
    Faisant fuir au lointain les corbeaux de Satan ;
    Et, tel un troubadour, les chante l’oiseau-lyre.

    -- Or, quel est votre nom, volatiles divins ?
    -- Il ne nous a pas plu, jusqu’ici, d’en élire,
    Tu peux nous appeler «oiseaux buveurs de vin».

  2. Drôles d'oiseaux!

Rédiger un commentaire

Louise de VILMORIN

Portait de Louise de VILMORIN

Louise Levêque de Vilmorin, dite Louise de Vilmorin, est une écrivaine française née le 4 avril 1902 à Verrières-le-Buisson (Essonne) où elle est morte le 26 décembre 1969. Née dans le château familial d’une célèbre famille de botanistes et grainetiers, elle se fiance en 1923 à Antoine de Saint-Exupéry mais épouse... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS