Poème 'La porteuse d’eau' de okbanaji

Accueil > Les membres > Page de poésie de okbanaji > La porteuse d’eau

La porteuse d’eau

okbanaji

Dans les ténèbres assourdissantes
Sous un ciel nimbé d’étoiles
Le visage d’une porteuse
Tramé de terre et de lumière

A la lueur d’une lune ronde,
Ses douces mains implorent le ciel
Elle se pose pour murmurer
Elle se plaît dans cet enclos

Assise, le soir,
Dans ce calme obscur,
Sous d’immenses ramures,
Corps coi, fille de la terre

Le verbe toujours inspire
A son âme morne
Qui ne cesse de bondir
Du tourment vers la vie,

OKBA Naji

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS