Poème 'Le Puits hanté' de Émile NELLIGAN dans 'Émile Nelligan et son œuvre - Vêpres Tragiques'

Le Puits hanté

Émile NELLIGAN
Recueil : "Émile Nelligan et son œuvre - Vêpres Tragiques"

Dans le puits noir que tu vois là
Gît la source de tout ce drame.
Aux vents du soir le cerf qui brame
Parmi les bois conte cela.

Jadis un amant fou, voilà,
Y fut noyé par une femme.
Dans le puits noir que tu vois là
Gît la source de tout ce drame.

Pstt ! n’y vient pas ! On voit l’éclat
Mystérieux d’un spectre en flamme,
Et l’on entend, la nuit, une âme
Râler comme en affreux gala,

Dans le puits noir que tu vois là.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Le baiser d'une muse
    -----------------------

    Cette empreinte que tu vois là,
    C'est la muse, posant ses lèvres,
    Puis s'enfuyant ainsi qu'un lièvre
    Sous l'averse qui ruissela.

    Cette signature au miroir
    Subsistera, bien des semaines,
    Qui au souvenir nous ramène
    Des gentils entretiens du soir.

    -- Belle souvenance, vraiment,
    Mais ton miroir est déformant.

Rédiger un commentaire

Émile NELLIGAN

Portait de Émile NELLIGAN

Émile Nelligan (24 décembre 1879 à Montréal – 18 novembre 1941 à Montréal) est un poète canadien (québécois). Disciple du symbolisme, il a été profondément influencé par Octave Crémazie, Louis Fréchette, Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Georges Rodenbach, Maurice Rollinat et Edgar Allan Poe. Parmi les... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS