Poème 'Le Talisman' de Émile NELLIGAN dans 'Émile Nelligan et son œuvre - Le Jardin de l'Enfance'

Le Talisman

Émile NELLIGAN
Recueil : "Émile Nelligan et son œuvre - Le Jardin de l'Enfance"

Pour la lutte qui s’ouvre au seuil des mauvais jours
Ma mère m’a fait don d’un petit portrait d’elle,
Un gage auquel je suis resté depuis fidèle
Et qu’à mon cou suspend un cordon de velours.

« Sur l’autel de ton cœur (puisque la mort m’appelle)
Enfant je veillerai, m’a-t-elle dit, toujours.
Que ceci chasse au loin les funestes amours,
Comme un lampion d’or, gardien d’une chapelle. »

Ah ! suis tranquille en les ténèbres du cercueil !
Ce talisman sacré de ma jeunesse en deuil
Préservera ton fils des bras de la Luxure,

Tant j’aurais peur de voir un jour, sur ton portrait,
Couler de tes yeux doux les pleurs d’une blessure,
Mère ! dont je mourrais, plein d’éternel regret.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Nouveau pont bordelais
    ----------

    On dit qu’un futur pont sur la Garonne, un jour,
    Sera pour le flâneur une route nouvelle ;
    Un pont que nous devrons aux édiles fidèles
    Caressant ce projet de leurs gants de velours.

    Du prénom de Simone il faudra qu’on l’appelle,
    Qui dans le Panthéon repose pour toujours ;
    Les galants y viendront promener leurs amours,
    Notre évêque pour lui priera dans sa chapelle.

    À ce nouveau venu, nous faisons bon accueil,
    Nous écrirons sur lui des vers, tout un recueil,
    Lui qui jamais du temps ne craindra la morsure.

    Déjà, son architecte en a fait le portrait,
    Orné d’explications, tracé d’une main sûre,
    Un élégant ouvrage aux multiples attraits.

  2. Sagesse d’un archevêque
    ----------

    Il dit à Dieu merci pour la clarté du jour,
    Il se met en prière à chaque aube nouvelle ;
    Avec délicatesse il s’adresse aux fidèles,
    Lui que chacun connaît pour son sent de l’humour.

    Quand le Seigneur vers lui un malade rappelle,
    De toute sa douceur il offre le secours ;
    Quant à celui qui vit d’impossibles amours,
    Il présente son cas aux saints de la chapelle.

    À ceux qui sont sans toit il propose un accueil ;
    À ceux qui aiment lire il offre des recueils
    De sa prose où l’on voit de ravissants passages.

    Dans notre basilique on a mis son portrait
    Qu’ornent presque toujours des fleurs et des messages ;
    Dieu nous l’avait offert, et Dieu nous l’a soustrait.

  3. Chien rétrocéphale
    ---------------

    Son maître vainement le cherche tout un jour,
    Ce gros farceur de chien s’enfuit quand on l’appelle ;
    Nul n’arrive à savoir s’il est vraiment fidèle,
    S’il s’enfuit par révolte ou si c’est par humour.

    Je l’ai vu l’autre jour séduire une hirondelle,
    Pour elle il écrivit des poèmes d’amour ;
    Car jamais il n’hésite à faire un beau discours
    Pour lequel il produit des images nouvelles.

    S’il vient dormir chez vous, faites-lui bon accueil,
    Surtout si de ses vers il vous offre un recueil;
    Même, il déclamera les plus jolis passages.

    Le seigneur de Nivelle en a fait le portrait
    Au bas duquel figure un célèbre message;
    S’enfuir quand on l’appelle est son plus bel attrait.

Rédiger un commentaire

Émile NELLIGAN

Portait de Émile NELLIGAN

Émile Nelligan (24 décembre 1879 à Montréal – 18 novembre 1941 à Montréal) est un poète canadien (québécois). Disciple du symbolisme, il a été profondément influencé par Octave Crémazie, Louis Fréchette, Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Georges Rodenbach, Maurice Rollinat et Edgar Allan Poe. Parmi les... [Lire la suite]

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS