Poème 'Le Vent Des Banquises' de pablonaudet

Accueil > Les membres > Page de poésie de pablonaudet > Le Vent Des Banquises

Le Vent Des Banquises

pablonaudet

Qu’ils t’entendent, les guetteurs
Et autres pourvoyeurs de pensées
Quand la pluie se met à danser
Nous ne devrions plus avoir peur
Les jardins au coin des maisons
Ne sont plus refuges pour personne
C’est nos vies qu’on abandonne
Au gré des saisons

J’y vois clair en ces eaux
Bien plus que dans tes yeux
Je les sens jusque sous ma peau
Ces torrents amoureux
Il n’y a que dans ses songes qu’on est libre
Que dans ses gestes qu’on est ivre
C’est quand souffle le vent des banquises
Que le dernier verre se brise

Poème préféré des membres

ATOS et FAB ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS