Poème 'Le Vin Perdu' de Paul VALÉRY dans 'Charmes'

Le Vin Perdu

Paul VALÉRY
Recueil : "Charmes"

J’ai, quelque jour, dans l’Océan,
(mais je ne sais plus sous quels cieux),
Jeté, comme offrande au néant,
Tout un peu de vin précieux…

Qui voulut ta perte, ô liqueur?
J’obéis peut-être au devin?
Peut-être au souci de mon coeur,
Songeant au sang, versant le vin?

Sa transparence accoutumée
Après une rose fumée
Reprit aussi pure la mer…

Perdu ce vin, ivres les ondes!…
J’ai vu bondir dans l’air amer
Les figures les plus profondes…

Poème préféré des membres

spleennetwork a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Je n'avais pas compté combien de petits verres
    Derrière ma cravate avaient dégringolé.
    Mon surmoi, ce soir-là, semblait s'être envolé,
    Tout s'était arrêté, autour de moi, sur Terre.
    *
    J'étais en harmonie avec l'élémentaire
    Réalité du monde, et j'avais immolé
    Mon fier cartésianisme au rêve bariolé
    Qui dansait devant moi, furtif et planétaire.
    *
    Ce n'était pas l'état qui se nomme l'éveil,
    C'était encore moins un instant de sommeil,
    C'était l'avènement de la pensée sans thème.
    *
    Mais il ne reste rien de cet étrange instant,
    Pas un vestige en moi de ce soir envoûtant,
    Pas une attestation, si ce n'est ce poème.

  2. Paysage familier
    -----------------------

    La plaine est comme un océan,
    Comme un beau jardin sont les cieux ;
    Leur vide n’est point le néant,
    Il est peuplé de petits dieux.

    L’air est plus doux qu’une liqueur,
    Un oiseau crie comme un devin ;
    Un poème chante en mon coeur
    Et ma coupe est emplie de vin.

    L’atmosphère inaccoutumée,
    Sans brume ainsi que sans fumée,
    Semble d’un rivage de mer.

    Vers l’horizon, la lune est ronde
    Et son rire n’est pas amer :
    Son ivresse n’est point profonde.

Rédiger un commentaire

Paul VALÉRY

Portait de Paul VALÉRY

Ambroise Paul Toussaint Jules Valéry est un écrivain, poète, philosophe et épistémologue français, né à Sète (Hérault) le 30 octobre 1871 et mort à Paris le 20 juillet 1945. Né d’un père d’origine corse et d’une mère génoise, Paul Valéry entame ses études à Sète (alors orthographiée Cette) chez les... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS