Poème 'L’éternité' de macaya

L’éternité

macaya

Feuille à feuille,
Comme l’artichaut,
L’éternité !

Elle se donne
A l’instant.

Mais qui
En goûtera le coeur ?

Elle s’effeuille
A tout badaud,
L’éternité !

Et s’abandonne
Un court instant.

Mais qui
En goûtera le coeur ?

Je la recueille,
En mon enclos
L’éternité !

Elle s’étonne
A cet instant.

La goûterai-je
En mon coeur ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS