Poème 'New Bell' de leutcha

New Bell

leutcha

Dans les quartiers de New-Bell
des fleuves noirs jouant au tamtam
puants comme un cadavre de quatre jours
roulaient leurs eaux fatales
aidés par les mamiwaters des déluges du mois d’août
et enrichissaient les carrefours
les gares routières et les gares ferroviaires
de chiens pommés et bouffis
comme de géants goitres
de chats empoisonnés
engrossés par l’assaut des marées
de jeunes filles violées et poignardées
de bandits lynchés
de veilleurs de nuit assassinés
aux ventres contemplant le ciel
comme des globes impudents
et ces fleuves en furie
au gré de leurs fatales humeurs
reprenaient leurs colis empestés
pour un super tourisme
dans les cours des supermarchés
.des églises et des mosquées
des collèges et des lycées
avant de les offrir
comme de honteux cadeaux
aux ponts en bois et aux sources d’eau

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

leutcha

Image de leutcha

Nom : LEUTCHA

Prénom : Michel

Naissance : 01/10/1959

Présentation : J'ai la poésie dans l'âme et elle est la grande passion de ma vie. J'aime lire les textes poétiques, surtout ceux qui élèvent l'âme et la transportent dans les nuées ! J'ai publié en 2009...

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS