Poème 'Pantin' de martineau

Pantin

martineau

Je ne suis qu’un pantin dont le bois est à sec,
un jouet de fortune oublié sur la route,
et les adolescents qui grandirent avec
ont à jamais quitté le champ de mon écoute.

Mon habit est un faux : un uniforme ouzbek
que la pluie indiscrète efface goutte à goutte,
et mon nez, quoique fin et de modèle grec,
n’est, hélas, pas de ceux qu’une senteur envoûte.

Convaincu que ma vie est vouée à l’échec,
je n’oppose aucun acte au corbeau de la joute
et perds de la sciure à chaque coup de bec.

Je ne suis, désormais, plus qu’un squelette en teck
et demande sans voix que l’artisan m’ajoute
une chair érotique et ce qui bat avec.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

martineau

Image de martineau

Nom : Martineau

Prénom : Philippe

Naissance : 08/04/1957

Présentation : Auteur de recueils (poésie, fable, aphorisme, etc...) au format électronique (PDF, EPUB et KINDLE), disponibles en ligne sur son site Web.

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS