Poème 'Paysage' de Rosemonde GÉRARD ROSTAND dans 'Les Pipeaux'

Paysage

Rosemonde GÉRARD ROSTAND
Recueil : "Les Pipeaux"

Un cimetière et des troupeaux,
C’est ce qu’on voit sur l’autre rive.
Les arbres, de verdure vive,
Semblent faits avec des copeaux.

Côte à côte vont les tombeaux…
Un mouton veut qu’un mouton suive…
Un cimetière et des troupeaux,
C’est ce que l’on voit sur l’autre rive.

Ah ! cher village de repos,
Qu’elle est loin, la locomotive;
Seul, jusqu’à toi, le fleuve arrive;
Et tu dors, entre une lessive,
Un cimetière et des troupeaux !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Locomotive de dix-huit mètres
    ----------------------------------

    Son moteur se nourrit de l’énergie du vide,
    D’ailleurs, cela demande un sérieux attirail.
    On l’entend consumer des neutrinos livides,
    Dont parfois, l’un s’échappe et transperce les rails.

    Le moteur est gourmand, mais il n’est pas avide,
    Ses rouages sont faits d’un solide corail ;
    Or, ce dispositif est décrit par Ovide
    Et présent, bien souvent, au centre d’un vitrail.

    Tout ce vide parfois prend des nuances rouges
    Et dans ses environs l’antimatière bouge,
    Ça se produit souvent sur le coup de minuit.

    Le vieux mécanicien très rarement s’active,
    Il compte sur l’effort de la locomotive ;
    Moins on en fait, dit-il, et moins on a d’ennuis.

Rédiger un commentaire

Rosemonde GÉRARD ROSTAND

Portait de Rosemonde GÉRARD ROSTAND

Louise-Rose-Étiennette Gérard, dite Rosemonde Gérard, poétesse française, est née le 5 avril 1866 à Paris où elle est morte le 5 juillet 1953.
Elle est la petite-fille du comte Étienne Maurice Gérard, héros de Wagram. Son parrain est le poète Leconte de Lisle et son tuteur Alexandre Dumas. Dodette était son surnom... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS