Poème 'Premières Communiantes' de Georges RODENBACH dans 'La Jeunesse blanche'

Premières Communiantes

Georges RODENBACH
Recueil : "La Jeunesse blanche"

Communiantes ? l’air de porter un secret !
Vaporeuses, en falbalas de mousselines,
Avec des yeux un peu comme des cornalines,
Et leur bouche œillet sur lequel il pleuvait ;

Elles vont vers Jésus comme on va vers la vie…
Des berlines aux portières armoriées
Les mènent comme de petites mariées,
Sous le voile dont la blancheur les unifie.

Unanimes blancheurs qu’on dirait assorties
À leurs âmes qui sont innocentes. Et telles
Les voici s’avançant, les doigts juxtaposés,

Et, sur le Banc drapé de linge et de dentelles,
Elles vont se pâmer au contact des hosties,
Entrebâillant leur bouche ainsi qu’à des baisers.

1896

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Georges RODENBACH

Portait de Georges RODENBACH

Georges Rodenbach (né le 16 juillet 1855 à Tournai et mort le 25 décembre 1898 à Paris) était un poète symboliste et un romancier belge de la fin du XIXe siècle. Issu d’une famille bourgeoise d’origine allemande – son père, fonctionnaire au ministère de l’Intérieur, est vérificateur des poids et mesures ;... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto